Signification de l'Ouroboros

Signification de l'Ouroboros

12 mai 2021 19 min de lecture

Vous connaissez probablement le serpent encerclé en train de manger sa propre queue ? C'est l'un des symboles mystiques les plus anciens au monde, datant de 1600 av. J.-C.. Originaire d'Égypte, il a ensuite été utilisé en Grèce et peut être trouvé dans de vieux contes vikings, aztèques, hindous et chinois.

Vous allez aussi le voir dans de nombreuses illustrations alchimiques, où il symbolise la nature circulaire de l'opus de l'alchimiste. Il est également souvent associé au gnosticisme et à la science hermétique. Parfois dessiné mi- obscurité et mi- lumière, il montre non seulement le dualisme des choses, mais aussi que ces dualités peuvent travailler ensemble : "Tout est un".

En alchimie, il représente également Mercure, le processus vital de renouvellement constant, tout comme un serpent jette sa peau pour une nouvelle. Dans les traditions hindoues, il y a aussi un dragon similaire qui entoure la tortue et les 4 éléphants transportant le monde.

L'Ouroboros porté comme bague, pendentif ou boucles d'oreilles symbolise l'unité infinie avec l'univers et la façon dont tous les êtres sont un. Il permet au porteur de ne faire qu'un avec ce qui se passe autour de lui et de pouvoir gérer le changement. Ce dragon ou serpent est l'un des modèles les plus populaires en matière de bijoux fantaisie pleins de sens. Vous serez d’ailleurs impressionné en découvrant tout ce qui est dit à son propos !

Ouroboros Dragon Illustration

L’Ouroboros, Significations de ce Symbole à la Forme Originale

L'Ouroboros est un mot grec qui signifie « dévoreur de queue », c’est l'un des symboles mystiques les plus anciens au monde. Vous pouvez le percevoir s'enveloppant, tandis que sa queue considérée comme le passé semble disparaître. Mais cette partie du temps se déplace dans un domaine intérieur ou une réalité, et bien qu’invisible, elle est toujours existante.  

1. Les significations anciennes

L’Ouroboros peut être relié à la nature cyclique de l’univers, au culte lunaire, à la galaxie, à la fusion des contraires, ainsi qu’à l’esprit mercure. 

  • Une créature mordant sa propre queue

L'ouroboros a plusieurs significations enfermées en lui. Le plus important est le symbolisme du serpent mordant, dévorant ou mangeant sa propre queue. Cela symbolise la nature cyclique de l'Univers : la création hors de la destruction, la vie hors de la mort. Cette créature mange en effet sa propre queue pour soutenir sa vie, dans un cycle en éternel renouvellement. Elle est parfois également représentée sous une forme lemniscate ou figure huit.

L’on peut voir le serpent mordant sa propre queue pour la première fois dès 1600 ans av. J.-C. en Égypte comme le symbole du soleil. De là, il semble avoir déménagé chez les Phéniciens, puis chez les Grecs, qui lui ont donné son nom "Ouroboros", ce qui signifie dévorer sa queue.

  • Un ancien culte lunaire

Les origines des ouroboros remontent aux anciens cultes lunaires. La Lune a servi de chronométreur en particulier de la nature éternelle et cyclique du temps, et d'engrais pour la vie sur Terre. Ayant augmenté et diminuée, elle est devenue un symbole de naissance, de mort et de régénération.

Aussi, les divinités lunaires étaient souvent associées à un serpent ou un dragon dévorant qui après avoir avalé la Lune, devint à l’origine de la renaissance de la Lune.

  • Le symbole de la galaxie

Dans la mythologie, l'Ouroboros est une figure représentant la galaxie de la Voie lactée. Le mythe fait référence à un serpent de lumière résidant dans les cieux. La Voie lactée est ce serpent, et vu du point central galactique près du Sagittaire, ce dernier mange sa propre queue. À ce propos, de nombreux anciens utilisaient la galaxie pour calculer les cycles cosmiques et terrestres.

  • La fusion des contraires

Le symbole Ouroboros se trouve dans le gnosticisme et l'alchimie, représentant alors la vie naturelle cyclique et la fusion des contraires. Il symbolise également la transcendance de la dualité et était lié au Dieu solaire Abraxas, signifiant l'éternité et l'âme du monde.

Le manuel alchimique, Chrysopée fabrication de l'or, de Cléopâtre contient un dessin de l'ouroboros représentant le serpent comme mi- clair et mi- sombre. Cela fait référence à des symboles tels que le yin yang, qui illustrent la double nature de toutes choses. Mais plus importants encore, ces opposés ne sont pas en conflit. Le livre est principalement centré sur l'idée de « Un est Tout », concept lié à la sagesse hermétique.

  • L’esprit Mercure

En alchimie, l’Ouroboros représente l'esprit de Mercure, la substance imprégnant toute matière. Il symbolise le renouvellement continu. En effet, un serpent est souvent un symbole de résurrection, car il semble renaître continuellement en se débarrassant de sa peau. D’un point de vue alchimique, l'Ouroboros est également utilisé comme glyphe purificateur.

C’est le symbole de l'unité éternelle de toutes choses, le cycle de la naissance et de la mort dont l'alchimiste a cherché la libération.

2. Un symbole de développement personnel

Tel que représenté, l’Ouroboros aurait pour but de créer chez tout homme une remise en question perpétuelle sur le but de la vie. C’est le message qui en ressort si vous comparez ce symbole à l’Enso des moines zen, à la roue du Samsara ou encore au labyrinthe de Jorge Luis Borges.

  • L’Enso des moines zen

L'Ouroboros présente une ressemblance particulière avec Enso, un trait d'encre circulaire habituellement pratiqué par les moines zen. À la lumière de cette analogie, il est possible qu'il cache aussi une partie de sa signification dans l'espace vide que délimite son corps. Exactement comme cela se passe avec Enso, le serpent semble saisir la vacuité avec son corps et sa forme.

Ce qui dénote le vide essentiel dans toute réalité, tout comme Bodhidharma fondateur mythique du Zen, a promulgué l'inexistence de l'esprit. Ouroboros deviendrait, de ce point de vue, comme ce cercle décrit par le Shin Jin Mei : un vaste espace qui ne manque de rien et qui n'a pas trop.

  • La roue du Samsara

Le cercle a toujours été présent dans toutes les civilisations. Le Samsara ou cycle de la naissance, de la vie, de la mort et de la réincarnation de la tradition orientale a tendance à être représenté de cette manière. C’est aussi souvent une roue avec un grand nombre de symboles illustrant le flux perpétuel de l'existence. C’est-à-dire que tout revient, tout ce qui est requis, le début et la fin sont confus.

Et comme pris au piège dans la forme perpétuelle du cercle, les hommes reviennent à la première ligne d'East Coker qui dit : "Dans mon commencement est ma fin."

  • Une punition éternelle

Pour ce qui est des allusions mythologiques, il y a également plusieurs épisodes « ouroboriens ». Dans le conte de Sisyphe, l’homme condamné au Tartare doit répéter ad nauseam l'absurde tâche de rouler sans fin un rocher jusqu'au sommet d'une montagne. Le symbole est alors représenté par cette même obsession de circularité ici teintée de condamnation.

Quelque chose de similaire se produit avec le mythe d'Ixion, lié à une énorme roue et condamné à tourner éternellement. Ce qui témoigne du caractère troublant de la réversibilité du temps.

  • Le labyrinthe humain

Jorge Luis Borges a imaginé un labyrinthe irrésoluble qui consistait en une ligne droite. Peut-être, Ouroboros représente quelque chose de similaire : le labyrinthe humain personnel dépouillé de couloirs en zigzag. Où le seul mystère impénétrable serait de se retrouver avant même de s'engager sur le chemin.

 Ouroboros Dragon Légendaire

Ouroboros dans les Mangas et Animes

Dans l’univers manga, vous allez remarquer la présence de l’Ouroboros dans la célèbre série Fullmetal Alchemist. Tous les sept principaux Homunculus sont présumés avoir la marque située quelque part sur eux comme une sorte de tatouage. La seule exception est Pride dans le manga et de l'anime de 2009.

Cet Ouroboros particulier se présente sous forme de dragon avec la queue dans sa bouche, créant un cercle avec son corps. Encerclé à l'intérieur se trouve un hexagramme, symbole souvent associé à l'alchimie ainsi qu'à la création humaine. On pourrait percevoir ce symbolisme comme une sorte de base pour les cercles de transmutation utilisés dans la série. Il est possible que cet animal symbolise également une éclipse solaire dans certaines croyances.

1. Le tatouage de l’Ouroboros dans les deux séries animées

Avant d'apprendre leur identité en tant qu'Homunculus, Edward a qualifié les individus derrière les circonstances étranges d'Amestris de « membres de l'Ouroboros ». Lust possède par exemple ledit tatouage sur son sternum supérieur, juste au-dessus de ses seins. Tandis que Gluttony, Envy et Greed l’ont respectivement sur la langue, la cuisse gauche et le dos de la main gauche.

En se limitant à l’anime Fullmetal Alchemist de 2009, le personnage de Wrath a un tatouage situé sur son œil gauche. Il faut préciser que ce dernier est identique à Pride dans l'anime de 2003. Sloth pour sa part en a un à l'arrière de l’épaule droite. Pride est le seul Homunculus sans Ouroboros, ayant plutôt une marque circulaire sur le front.  

Maintenant, si l’on se limite uniquement à l'anime de 2003, le tatouage en forme serpent circulaire de Wrath se trouve sur la plante de son pied droit. Celui de Sloth est situé au-dessus de son sein gauche vraisemblablement au niveau du cœur. Enfin, Pride en a un sur l’œil gauche. Comme précisé plus haut, il est identique à Wrath dans le manga et l'anime de 2009.

2. Signification du symbole dans Fullmetal Alchemist

Comme vous le verrez sur les images de Fullmetal Alchemist, la version manga de l'Ouroboros est légèrement différente des versions animées. L'hexagramme qui occupe le centre est changé en un design plus stylisé. Vraisemblablement pour éviter toute sorte de références religieuses.

Dans le premier anime, l’Homunculus peut être réduit à un état où il est complètement dominé par son péché, si son tatouage venait à être enlevé. Cela se voit avec Gluttony lorsque son serpent est enlevé et qu'il devient une machine stupide. Il y a aussi un changement dans le dernier épisode de la série animée et du film de 2003. La forme du dragon d'Envy fait en effet référence au symbole ouroboros tatoué sur les homoncules, en plus d'être la personnification de son péché.

Ironiquement, la signification d'un Ouroboros utilise la magie ou l'alchimie, ce que les Homunculus ne peuvent pas faire. C'est d’ailleurs pareil pour Wrath. Parce que cette marque symbolise la reconstruction continuelle, c'est-à-dire la capacité de se régénérer, ce dont son personnage est également incapable.

 Ouroboros Dessin Dragon Ailé

Les Lieux portant le Signe de l’Ouroboros

Pour chaque fin, il y a un début ! Ce n'est qu'une des nombreuses significations positives et puissantes de l'ouroboros qui figure parmi les symboles les plus anciens connus de l'homme. Ce serpent mangeant sa propre queue est selon le psychologue Jung un archétype.

Il le décrit mieux comme une sorte d’image mentale primitive héritée des premiers ancêtres humains et supposée être présentée dans l'inconscient collectif. La preuve, il y a un éventail de lieux à travers le monde où vous allez le trouver.

1. Les cimetières

L'ouroboros apparaît dans les cimetières victoriens comme un symbole de résurrection. Ce bel exemple du serpent qui renaît en perdant sa peau est au sommet des colonnes de l'entrée imposante du cimetière Nunhead situé à Londres. Il est gravé sur chacun des 4 côtés. Il semble que les visiteurs victoriens aient compris sa signification.

En tant qu'image de résurrection, elle peut être très positive, vu que certains de ses autres attributs sont l'immortalité, l'éternité et la sagesse. Même si comme pour la plupart des symboles, il peut avoir plusieurs significations.

Il y a aussi un magnifique Ouroboros aux portes du cimetière général de Sheffield et un autre au cimetière Highgate West aux portes d'un mausolée. Il a d’ailleurs inspiré des tatouages fièrement portés par certains passionnés de cimetières.  

2. Les églises

Bien que l'ouroboros soit généralement représenté comme un cercle complet, dans certaines églises sa forme est particulière. L’un d’eux gravé autour du nom Harriet et datant de 1815 se présente sous la forme de 2 serpents enlacés, chacun se mordant la queue.

Cette image est souvent mise en mémorial aux personnes ayant souffert de « douleurs les plus aigües et les plus persistantes ». Ce serait donc un puissant rappel de la résurrection.

Ouroboros Dragon Symbole

Histoire et Origines de l’Ouroboros

L'ouroboros est l'un des symboles les plus intrigants et intéressants, c’est une image universelle de renaissance et d'espoir. Son histoire regorge de faits surprenants aussi bien en Égypte, en Grèce, à Rome et dans les sciences hermétiques.

A. Le symbolisme en Égypte

En Égypte, l'ouroboros apparaîtrait pour la première fois au 14e siècle av. J.-C. dans la tombe de Tutenkhamen sur un ancien texte funéraire.

  • Le Dieu Soleil Ra

L’Ouroboros représente le Dieu Soleil Ra et son union avec Osiris dans le monde souterrain. L’illustration est faite de deux serpents, tenant leur queue dans leur bouche, enroulés autour des mains et des pieds. Cela peut être une représentation des Ra-Osiris unifiés.

Les deux serpents sont réputés être la manifestation du dieu Mehen, qui dans d'autres textes funéraires protège Ra durant son voyage dans le monde souterrain.

  • La déesse protectrice Buto

Les anciens Égyptiens représentaient la déesse Buto comme un cobra. En fait, c’est son hiéroglyphe. Buto protégeait ISIS et son fils Horus, le dieu du soleil. De même, chaque individu en Égypte était préservé par un esprit serpent individuel qui symbolisait sa vie et sa survie dans l'au-delà.

Dans sa forme de couronne de pharaon, Buto s'appelait l'Uraeus et était le symbole du pouvoir du pharaon. Elle était le plus souvent représentée par les Égyptiens comme un serpent entourant un disque solaire.

  • Le symbole de vie éternelle

Buto a également été représentée avec le hiéroglyphe shen, un cercle reposant sur une ligne qui représente l'orbite du Soleil, et donc la vie éternelle. La première véritable représentation égyptienne de ce symbole provient peut-être de la tombe de Seti Ier. Il y a une sculpture montrant le dieu soleil couché sur le dos dans une maison entourée d'un Ouroboros. Un tel art visait à assurer l'immortalité du défunt.

B. Le symbolisme en Grèce

Le plus ancien mythe de la création grecque, le pélasgien, dit qu'Eurynome, la déesse de toutes choses, est sortie du Chaos. Et le vent du nord créa Ophion, le grand serpent. S'accouplant avec Ophion, Eurynome a ensuite pris la forme d'une colombe et a créé le monde OEUF, qu'Ophion a encerclé sept fois et qui a tout éclos dans la création.

Aussi, les orphiques, qui croyaient en la réincarnation, avaient différentes versions du mythe de l'œuf orphique. Le culte orphique qui s'efforçait de libérer l'aspect divin de l'âme emprisonnée dans le corps a ensuite ouvert la voie aux cultes des mystères occidentaux.

De même, à l'époque classique, les Grecs identifiaient Chronos ou Temps, à la rivière qui entoure la Terre ou Oceanos. Celle-ci encerclait également l'univers sous la forme d'un serpent avec le zodiaque sur son dos.

C. Signification dans les sciences hermétiques

Selon la philosophie hermétique née dans l'Égypte hellénistique, l'Ouroboros est devenu un symbole de l'unité fondamentale de l'esprit. Les gnostiques, pour qui le monde était au centre de l'univers, croyaient que l'ouroboros, ou serpent du monde marquait la frontière avec le plérôme du ciel. Certains assimilaient aussi ce serpent au démiurge maléfique ou Satan, a créé le monde et garde la porte de l'évasion.

Le démiurge quant à lui était assimilé au Dieu de l'Ancien Testament, l'Alpha et l'Oméga. En effet, la lettre oméga est de forme similaire au hiéroglyphe égyptien shen. Pour les sectes gnostiques Naassenes et Ophites, l'Ouroboros était assimilé au serpent dans le jardin d'Eden. Héros et loin d’être méchant, ce dernier a aidé Adam et Ève à défier le démiurge Jéhovah et à obtenir la première gnose connaissance.

Cela s’est passé lorsqu’ils ont pu manger du fruit de l'arbre de la connaissance. Plus tard, le serpent est venu représenter le gardien de l'Arbre de Vie et donc le gardien de l'immortalité.

D. Ouroboros à Rome

Dans la mythologie romaine, l'ouroboros était associé à Saturne, le dieu du temps. Ce dernier réunissait le premier et le dernier mois de l'année comme le serpent avalant sa queue. Saturne aurait avalé ses enfants et avec sa faux, symbolisait la dévoration de la vie ou de la mortalité.

Dans l'Europe de la Renaissance, Saturne a continué à être associée à l'ouroboros et sa faux est devenue le symbole de la mort. Cette association s'est poursuivie dans les temps plus modernes où ce symbole est venu décorer de nombreux calendriers Art nouveau.

E. Dans les autres cultures

 L'Ouroboros apparaît aussi dans de nombreuses autres cultures et contextes. On peut citer l’exemple du Serpent Jormungand de la légende nordique l'un des trois enfants de Loki et d'Angrboda. Ce dernier serait devenu si grand qu'il pouvait encercler le monde et saisir sa queue entre ses dents. Il garde l'Arbre de Vie et est souvent dépeint comme un Ouroboros.

Ensuite, le dieu serpent aztèque Queztacoatl était représenté de la même manière. Les dragons alchimiques chinois ont aussi des formes et une signification similaires. Enfin, chez les hindous, vous avez le dragon encerclant la tortue qui soutient les quatre éléphants portant le monde.

 Ouroboros Double Dragon

L'Ouroboros, un Symbole Fondamental dans l’Alchimie et la Magie

Il suffit de lire les lignes précédentes sur le tatouage Ouroboros dans le Full Metal Alchimist pour comprendre que ce symbole occupe une place de choix en alchimie. C’est en effet le message fondamental du changement d'une chose en une autre.

1. Un symbole figurant dans un texte alchimique très ancien

L'un des plus anciens textes alchimiques créés en Égypte hellénistique et inclus dans le Codex Marcianus du XIe siècle contient une image de l'Ouroboros. Ce dernier symbolise l'unité sous-jacente de l'insaisissable Prima Materia. Existant dans toute matière, elle est à la fois le début et le but du Grand Œuvre. C'est la pierre philosophale, le véhicule pour obtenir l'immortalité.

Elle représente aussi la nature cyclique du processus alchimique : l'union des principes masculin et féminin, leur destruction, leur résurrection et leur réunification. Le Codex Marcianus ouroboros est à moitié noir et à moitié blanc, comme le symbole du yin et du yang dans le taoïsme.

Les images alchimiques ultérieures montrent les ouroboros comme deux serpents se dévorant la queue, renforçant le symbolisme sexuel. Une autre représentation est celle de deux dragons qui se battent au niveau de la gorge. Les principes masculins et féminins sont alors réunis dans leur sang partagé.

2. Le mystère de l’Ouroboros dévoilé

Un ancien texte alchimique grec dévoile le mystère caché derrière le dragon Ouroboros. Il y est écrit que ce serpent est la composition dans laquelle l’Œuvre de l’alchimiste est dévorée et fondue, dissoute et transformée. Il devient vert foncé, et de là dérive la couleur dorée. Tandis que son ventre et son dos sont de couleur safran, sa tête est d’un vert foncé.

De même, les quatre pattes du dragon sont les quatre métaux imparfaits : plomb, cuivre, étain et fer. Ses trois oreilles sont les trois vapeurs sublimées soufre, mercure et sel. Tandis que l'un donne son sang à l'autre, l'un engendre l'autre. C’est la nature qui se réjouit de la nature, la nature charmant, triomphant et maîtrisant la nature. Aussi, c’est loin d’être une nature opposée à une autre, mais elle est seule et unique. Tout doit se faire à travers le processus alchimique qui requiert beaucoup de soin et de grands efforts.

À un niveau supérieur du Grand Œuvre, l'Ouroboros représente le flux indiscernable et éternel de soufre et de mercure l'un dans l'autre. Et de la fusion permanente des deux naît la pierre philosophale.

3. L’expérience du chimiste August Kekule

L'un des mythes les plus fascinants autour de l'Ouroboros est l'expérience du chimiste August Kekule. Ce dernier tentait de découvrir la structure du benzène. Il raconte que lors de son moment Eureka, il est assis écrivant dans son cahier. Sauf que le travail ne progresse pas, parce que ses pensées sont ailleurs. Il se tourne alors vers le feu et commence à somnoler. Là encore, des atomes gambadent sous ses yeux, mais de petits groupes restent modestement en retrait.

C’est alors que son œil mental qui s’est forgé de bonnes aptitudes avec le temps parvient maintenant à distinguer des structures plus larges. De longues rangées se tordent dans un mouvement semblable à celui d’un serpent. Et l’un des reptiles après, s’être emparé de sa propre queue comme un Ouroboros tourne avec un air moqueur devant ses yeux. Et lorsque le chimiste se réveille brusquement, il passe le reste de la nuit à travailler sur les conséquences de son hypothèse.

4. L'Ouroboros mort de Dalí 

L'Ouroboros de Dalí est plus naturaliste que ses autres gravures dans Alchimie des Philosophes. Aussi, ses caractéristiques sont similaires à celles d'une anguille ou d'un serpent de mer. Le serpent ici est coupé en plusieurs morceaux, bien que la tête mordant la queue reste une seule pièce. Il conserve sa forme circulaire, mais les morceaux suintants interrompent son sens de l'éternité.

Les pièces en décomposition représentent également le stade alchimique de la putréfaction, lorsque la matière alchimique se décompose. Ces dernières sont disposées autour d'un grand bijou circulaire. Chaque facette de la parure contient un symbole différent, y compris des clés et des fourmis. Dalí utilisait fréquemment les fourmis comme symboles de décomposition et de temporalité.

En ce sens, les fourmis s'adaptent à leurs places autour de l'Ouroboros mort, symbole d'une éternité désormais soumise aux effets du temps. Le centre présente un Yin et un Yang imbriqués. Cependant, les formes ont l’air volontairement ambigües, et ressemblent à des tranches de viande. Comme les autres œuvres d’art de cet alchimiste, l'Ouroboros est orné de bijoux semi-précieux.

Ouroboros Dragon Rouge Feu

L’Ouroboros, une tendance en matière de Bijoux Fantaisie

Les symboles comme l’Ouroboros permettent de s’identifier à un groupe social, culturel ou religieux, même si ce n’est pas réellement une obligation en soi. Ce serpent est très courant au sein de la mode actuelle ou dans les tatouages. Dans le monde des bijoux fantaisie pour homme et femme, il a une forte signification.

Vous pouvez à travers ces articles porter sur vous l’idée même d’une manière de penser et de vivre. En effet, les multiples formes de l’Ouroboros se retrouvent aujourd’hui sur les bracelets, colliers, bagues et boucles d’oreilles fantaisie. Voici quelques-unes qui fleurissent un peu partout dans les magasins de bijoux préférés ou boutiques en ligne fétiches.

1. Le signe de l’infini

Impossible de passer à côté de ce signe mythique et clairement légendaire dans le monde de la mode et surtout des bijoux fantaisies ! Le signe de l’infini fait désormais partie des symboles les plus forts, portés et arborés sur les bijoux. Côté significations, il en possède plusieurs dont quelques-unes se rapprochent de l’Ouroboros qui arbore souvent cette forme.

  • Amour sans frontières

En latin, la figure de l’infini signifie littéralement « sans frontière » et peut donc être reprise de multiples façons. Elle représente l’affection éternelle et la force de retrouvailles, ce qui en fait clairement le symbole de « l’amour tout » en spiritualité. Vous allez donc trouver cette version de l’Ouroboros sur les tatouages, vêtements, mais surtout les bijoux fantaisies. Elle fait partie intégrante d’une mode intemporelle.

C’est le signe regroupant une communauté de fans attachés au concept de « la mode par goûts esthétiques », à celui de la paix dans le monde et de l’amour éternel.

  • Expression personnelle

Souvent personnalisables, les bijoux avec le signe de l’infini peuvent exprimer votre propre ressenti quant aux situations dans lesquelles vous les portez où les offrez. De ce fait, une bague avec l’Ouroboros en forme de 8 pourra très bien être offerte lors de retrouvailles et de fiançailles. N’hésitez pas aussi à en faire un cadeau à l’occasion d’un anniversaire de mariage par exemple.

Les colliers et/ou bracelets dotés de ce serpent peuvent quant à eux être portés de façon encore plus personnelle. En effet, sur certains sites ou dans des magasins spécialisés, l’Ouroboros peut comporter le prénom de vos enfants ou de votre conjoint. Ce signe est idéal si vous recherchez un bijou unique et tendance à la symbolique forte et généreuse.

2. Ouroboros entourant l’arbre de vie

Moins célèbre par son nom que par son image, l’arbre de vie est un symbole à plusieurs facettes. Tantôt religieux, on le retrouve dans des textes sacrés consacrés au Jardin d’Eden. Il y est alors décrit comme emblème de l’immortalité et de la vie éternelle. C’est sans doute la raison pour laquelle il s’associe assez bien à l’Ouroboros sur certains bijoux fantaisie.

Souvent représenté au sein d’un cercle Ouroboros, l’arbre de vie se retrouve généralement lié aux boucles d’oreilles. Mais vous pouvez aussi porter ces deux formes autour du cou comme pendant unique ou en breloques à vos poignets. La parure peut aussi bien avoir une fine chaîne de métal qu’un tissu de couleur.

On l’affectionne pour son aspect spirituel, car très évocateur de bonheur et de renouvellement. Un bijou avec l’insigne du serpent encerclé à l’arbre de vie donne à votre style un côté bohème chic très tendance et se fait tout aussi discret qu’efficace !

 Dragon Vert Ouroboros

L’Ouroboros, une forme de choix en matière de Bijoux Serpent

Les serpents sont parmi les symboles mythologiques les plus anciens et les plus répandus. C'est la raison pour laquelle ils sont si souvent représentés dans les bijoux. En forme de fine corde fascine, le corps d’un Ouroboros s'adapte parfaitement à un collier spiralé, un élégant bracelet ou une bague distinguée.

Vous devez savoir qu’il existe une signification globale des bijoux en forme de serpent. Néanmoins, il est possible de rattacher une symbolique particulière aux trois types de bijoux Ouroboros principaux : bague, bracelet et collier ou pendentif.

1. Signification de la bague Ouroboros

Le fait de mettre une simple bague est bien souvent déjà symbolique selon le doigt où vous la portez. Au fil des âges et civilisations, tous les peuples qui étaient doués en forge ont fabriqué des bagues en forme de serpent. Pendant longtemps, ces parures étaient faites à partir de matériaux précieux or et argent. Elles étaient donc réservées aux individus les plus riches et les plus puissants.

Une bague serpent signifie amour éternel. La reine Victoria en a par exemple offert une à son partenaire comme symbole de l’affection qu’elle lui portait. Dans le cas particulier de l’Ouroboros, ce bijou symbolise la paix intérieure du porteur : l’unité du Corps et de l'Esprit. Dans les cultures orientales et égyptiennes pharaons, ces bagues étaient généralement fabriquées en or massif, symbolisant ainsi l'aspect redoutable et dangereux de leur porteur.

2. Les bracelets serpent

Les bracelets sont des bijoux intemporels dans les civilisations humaines : il n'existe pas un seul peuple qui ne s’en soit jamais paré. Très tôt, les designs de serpents ont commencé à apparaître dans l'histoire, inspirés par la forme particulière de cet animal. Les traces les plus anciennes de ce style de parures remontent à l'Égypte antique voire à la Civilisation Mésopotamienne.

À l’inverse de la bague et du collier, un bracelet serpent avec Ouroboros a des significations beaucoup plus physiques que spirituelles. C’est un symbole de résistances et de force. Il semble que les personnes qui étaient passées près de la mort, maladie, combat ou morsure de serpent, en portaient un de manière symbolique. Si vous avez vécu des choses graves dans votre existence et en êtes sorti transformé, vous pouvez aussi porter un bracelet Ouroboros. Car, le serpent signifie la transformation de par le renouvellement régulier de sa peau.

D’autres significations données au bracelet Ouroboros sont sagesse et force. Vu que cette parure est portée autour du poignet donc relié au bras, elle est le symbole universel de force brute utilisée de manière fine et sage. Enfin, la main est le reflet de la dextérité et de l'adresse d'une personne. Il n'était donc pas rare que les archers musulmans portent des bracelets en forme de serpent du fait de leur adresse à l'arc.

3. L’Ouroboros sur un collier ou pendentif

Tous les peuples ont fabriqué des colliers et des pendentifs, mais les motifs de serpents sont moins répandus sur ces bijoux à l’inverse des bagues et bracelets. Néanmoins, ils conservent une symbolique forte, surtout dans les pays nordiques.

  • Le collier serpent renouveau

Vous allez par exemple trouver le célèbre collier inspiré de la créature mythologique Ouroboros. Ce bijou ésotérique met en avant le serpent légendaire qui se mord la queue. Délicatement forgé à la façon des parures anciennes, il ne se transmet qu'aux plus vaillants.

Sa couleur dorée accompagne avec férocité chacun de vos mouvements une fois que vous l’avez mis. Il est conçu pour évoquer des milliers d'années de mystères et de combats entre créatures légendaires.

  • Protection, ruse et élévation spirituelle

Les colliers en forme de serpent se portaient et se portent toujours, sous la forme d'amulettes afin de se protéger des mauvais présages. Ils fonctionnent aussi bien pour s'attirer les faveurs d'une divinité. En effet, mettre un collier arborant un serpent se mordant la queue signifie que vous avez la capacité de vous défendre et de protéger ceux qui vous sont chers. Comme vous le savez, cet animal est dangereux, les gens réfléchissent donc à maintes reprises avant de le provoquer.

Aussi, dans l'imaginaire des hommes, le serpent a toujours été la représentation de la ruse et de la fourberie. Porter un pendentif Ouroboros symbolise la ruse dont vous pouvez faire preuve pour arriver à vos fins. Enfin, d’un point de vue spirituel, cette créature est le symbole universel de la liaison et de l'équilibre entre deux opposés. Mettre ce style de collier signifie que vous avez trouvé votre équilibre dans le Cosmos, et que votre quête a abouti.

Ouroboros Dragon Nautique

L’Ouroboros, comme un Poème à la Vie

« Mon début est ma fin. » C'est ainsi que commence « East Coker », l'un des poèmes les plus mémorables du grand TS Eliot. Le temps accomplit son progrès, le cycle de la vie et de la mort se produit, vous voyez le paysage changer et les générations se succéder. Puis un jour probablement au bord de votre dernier souffle, vous vous rendez compte que tout était là depuis le début. Et que votre vie n'a été rien de plus qu’un dessin en cercle continu.

Il semble que tout revient irrémédiablement, ainsi, l'homme a vite trouvé une image pour véhiculer cette préoccupation essentielle. C’est l’Ouroboros, un animal ressemblant à un serpent qui tordu en cercle, dévore sa propre queue. Cette créature est présente depuis des milliers d'années dans plusieurs cultures. En Égypte par exemple, il apparaît dans la Pyramide d'Unas, qui remonte à 2300 av. J.-C.

Cependant, ce symbole est surtout utilisé dans l'art de l'alchimie, où il représente la naissance et la destruction cycliques de toutes choses. Et parce qu’il est plein de sens, l’Ouroboros n’a pas manqué de se démarquer dans l’univers des modes et des tendances. Ainsi, vous avez le choix parmi un éventail de bijoux fantaisie pour agrémenter votre look, tout en transmettant un message spirituel dans l’esthétisme le plus parfait !

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Articles récents

Le Dragon Ouroboros : Un Symbole très Ancien
Le Dragon Ouroboros : Un Symbole très Ancien

11 juin 2021 7 min de lecture

Le Dragon Ouroboros est un Symbole très répandu, même de nos jours, notamment dans certaines cultures et dans la mode moderne avec des motifs originaux.
Acnologia : Le Dragon de Fairy Tail
Acnologia : Le Dragon de Fairy Tail

11 juin 2021 15 min de lecture

Sous sa forme de Dragon, Acnologia est très destructeur et même violent, mais sous sa forme humaine, il affiche le plus souvent une personnalité stoïque.
Le Dragon dans la Mythologie Celte
Le Dragon dans la Mythologie Celte

11 juin 2021 9 min de lecture

La Mythologie Celte a considéré les Dragons comme des êtres puissants. Pour les Celtes, le Dragon est le gardien des secrets et des trésors de l’univers.